Collecte Mon Sang Pour Les Autres Gironde à Bordeaux.
Les années de lancement. Et la suite

Première collecte, 18 et 19 mai 2001 : la création.

J. F. CAPODANNO, Gouverneur 2000/2001, lance l’idée d’une collecte Mon Sang Pour Les Autres à Bordeaux. Un Comité est créé par Pascal SUBSOL (Président du RC Bordeaux Entre Deux Mers), avec Yvan ARNESEN, médecin, du RC Bordeaux Sud, Jean-François GARDE, médecin, du RC Gradignan en Bordelais, André NORMAND du RC Bordeaux Est (ancien Gouverneur), Liliane BASSET du RC Talence et quelques autres. Le docteur Frédéric MEUNIER y représente l’Etablissement Français du Sang.

Cinq commissions sont créées : Logistique, Bénévoles, Animation, Communication et Restauration. Leur travail en lien étroit avec l’EFS et le soutien de la ville de Bordeaux ont permis cette première collecte du vendredi à 14 h au samedi soir. La plupart des Rotary clubs de l’agglomération et bien au-delà en Gironde, y participent ainsi que les clubs Inner Wheel et Rotaract. Deux structures de tentes (un espace de 800 m²) sont installées sur le pourtour de l’hémicycle des Quinconces. Largement couvert par les médias locaux et inauguré en présence de la directrice nationale de l’EFS, l’évènement permet d’accueillir 936 donneurs dont 616 nouveaux. Remarquable taux de 66 % de nouveaux.

Revenons sur quelques facteurs de cette réussite

Il y a eu la réponse enthousiaste des clubs Rotary, Inner Wheel, Rotaract et la bonne intelligence avec les équipes de l’EFS. A la demande de Liliane BASSET, le lycée Hôtelier de Talence et Monsieur LABAT, restaurateur du Relais de Compostelle, ont accepté de prendre en charge la préparation des repas avec un camion assurant la liaison fréquente entre les cuisines du lycée et la collecte. Plusieurs groupes musicaux ou de spectacle de rue comme « Entrée de secours » et ses costumes, ont produit une animation de qualité. Enfin Sud-Ouest couvre l’évènement avec deux grands articles.

Mais ceci n’a été possible que grâce à une forte mobilisation financière : celle du District, de 10 000 €, celle de six sponsors (cinq entreprises et un particulier) pour un total de 19 500 €. Ceci a permis de couvrir les frais importants (24 500 €) de la collecte, tous les produits alimentaires nécessaires étant achetés, et de créer un fond pour les collectes à venir. L’importance de ces sommes montre l’intérêt porté par tous, alors, au Don de Sang

Deuxième collecte les 24 et 25 mai 2002 : la consolidation

Cette collecte s’inscrit dans la continuité : même équipe, même lieu, même type de restauration mais la superficie s’agrandit pour atteindre 1 000 m² ce qui nous amène à nous étendre tout autour du monument des Girondins. L’animation prend de l’ampleur avec plus de 15 groupes musicaux ou de spectacle de rue.

En restauration nous bénéficions toujours de la participation du lycée hôtelier de Talence mais avec deux nouveautés : un restaurant « sponsor » nous fournit les fromages et huit restaurants ou pâtisseries fournissent les desserts. Cette formule améliore la qualité de l’offre tout en permettant de réduire le budget global.

Le succès est au rendez-vous auprès du public et des donneurs. 1 123 donneurs sont reçus dont 686 nouveaux : 61%.

Troisième collecte les 23 et 24 mai 2003 : formule adaptée et Allées de Tourny

L’organisation de la préparation bouge peu mais le Comité est désormais piloté par Le docteur Ivan ARNESEN (Bordeaux Sud) et le docteur Jean-François GARDé (Gradignan en Bordelais) Co-Présidents, Jean-François AMOUROUX (Gradignan en Bordelais) secrétaire et, Jean-Bernard LABORIE (Bordeaux) trésorier.

L’emplacement à côté du monument des Girondins, trop exigu, est abandonné au profit des Allées de Tourny. Puis le Lycée hôtelier de Talence souhaitant se retirer, le lycée hôtelier Saint Michel de Blanquefort accepte de prendre la relève tandis que Bernard MONBLANC (RC Mérignac), traiteur, débute une période de collaboration qui perdure encore. Les repas servis sont des repas froids et l’essentiel des produits vient de sponsors « alimentaires ».

Il y a donc deux commissions sponsors. Une pour le financement avec un budget qui tourne autour de 8 000 ou 9 000 Euros. Le Comité continue à utiliser un compte bancaire ouvert à son profit par le District (ce qui prendra fin en 2006). L’autre pour la restauration afin de trouver tous les produits nécessaires. Une cellule devient nécessaire afin d’assurer le ramassage de ces produits

Le nombre de clubs participants tourne autour de la vingtaine, les plus éloignés étant Blaye et Nord Bassin d’Arcachon. 1 147 donneurs sont accueillis dont 741 nouveaux : 59%.

Et ensuite.

La voie est tracée. De 2004 à 2006, avec Le Professeur Michel LE GUILLOU comme Président, de 2007 à 2009 avec le Docteur Guy LACHER, de 2010 à 2012 avec le Docteur Alain AUDEBERT, de 2013 à 2016 avec le Docteur François PHILIP, le schéma de fonctionnement évoluera peu. Il aura permis de monter jusqu’à plus de 1750 donneurs accueillis (les années 2009 à 2011) le pourcentage de nouveaux descendant progressivement entre 25% et 30%.

La bonne coopération avec l’Etablissement Français du Sang et le soutien constant de la ville de Bordeaux au cours de ces années ont permis cette continuité et ces progrès.

De 2017 à 2019, le Docteur Gérard  LE CLOUËREC étant Président du Comité, les contraintes anti-terrorisme, le télescopage avec le Marathon de Bordeaux, les manifestations des gilets jaunes, le retrait du lycée de Blanquefort, les réorganisations structurelles au sein de l’EFS et la création du Résadon, ont conduit à de forts changements de fonctionnement et d’objectifs alors même que ceux-ci, en liaison avec la ville de Bordeaux, étaient ambitieux.

Dans le contexte particulièrement contraignant de 2021, celui de la Covid conduisant à un fonctionnement d’un type nouveau, à nous tous de rebondir, aux côtés du Professeur René DAUMAN comme Président. Nous savons nous adapter, allons-y.

Jean-Bernard LABORIE